Naples, mon coup de cœur européen

Naples, 3ème ville d’Italie, capitale de la Campanie et ville à la bien triste réputation : rues sales et dangereuses, vols à la tire, ville bruyante et désorganisée… Et pourtant, mon ressenti est tout autre.

Lungomare : Vue sur Naples et le Vésuve

Pour moi Naples est une ville pleine de caractère où se côtoient le beau et le délabré ce qui lui donne tout son charme. Naples regorge de choses à voir au sein même de la cité mais aussi aux alentours : les îles d’Ischia, Capri et Procida, la côte Amalfitaine, Pompéï… Le tout sous un climat méditerranéen des plus agréables et une gastronomie à se taper le cul par terre !

Vous l’aurez compris Naples fut un vrai coup de cœur ! Et à coup sûr, j’y retournerai…

Sans plus attendre, voici les détails de mon séjour à Naples  :

Vu la quantité de choses à voir et à faire, un week end nous semblait trop court, nous sommes donc parties 5 jours à la mi-août. Privilégiez une autre période si vous avez du mal à supporter la chaleur car il fait, très, très, très chaud ! Le premier jour, nous avons dépassé les 40 degrés…

Nous avions loué un bed and breakfast piazza Dante : B&B Le 4 Stagioni Dante’s Suites  (note de 4,5 sur 5 sur Tripadvisor) que je recommande. Extrêmement bien situé, chambre spacieuse et jolie décoration. Par contre le petit-déjeuner n’est pas compris, ce qui est un peu dommage pour un bed and breakfast.

Petite astuce : A Naples, presque toutes les visites sont payantes et comme il y a beaucoup de choses à visiter… Donc pour faire des économies, je vous conseille d’acheter l’Artecard. Il s’agit d’une carte vous donnant accès à 2 sites gratuits + de nombreuses réductions dans les autres sites ainsi que la gratuité dans les transports en commun.

Il existe plusieurs formules : seulement Naples, Naples + les alentours…. Plusieurs durées… A vous de choisir celle qui correspondra le mieux à vos besoins. En fonction de la formule, l’offre peut varier : les transports en communs ne sont pas inclus avec toutes les cartes par exemple.

Jour 1 : Arrivée à Naples & 1ère découverte de la ville

Départ de Lille avec un vol Easy Jet, nous sommes arrivées en fin de matinée à l’aéroport de Naples. Nous avons opté pour la navette Alibus afin de rejoindre le centre ville. Rien de plus simple, l’arrêt de bus se situe à une centaine de mètre à l’extérieur de l’aéroport et est très bien indiqué, il suffit de suivre les panneaux. Les départs sont très fréquents et le trajet vous coûtera 5€. Il s’agit du moyen de transport le plus économique pour rejoindre le centre de Naples pour un temps de transfert de 20 à 30 minutes selon la circulation. 3 arrêts sont possible : Piazza Garibaldi (gare centrale), Molo Beverello et Porta di Massa (les 2 ports de Naples – points de départ des ferrys et hydroglisseur).

Petite astuce : Le ticket Alibus est valable dans tous les transports de la ville (bus, métro, funiculaire…) pendant 90 minutes. Pratique pour rejoindre votre logement !

Un grosse demi-heure plus tard, nous voilà Piazza Dante ! Juste le temps de poser les bagages et nous descendons nous restaurer avant d’attaquer notre première visite de la ville.

Quartier monumental, Santa Lucia, Chiaia et Mergellina

Départ de la Piazza Dante [A] , nous sommes descendues par la Via Toledo, l’artère commerçante de Naples, pour rejoindre le quartier monumental. Nous avons fait un premier arrêt à l’impressionnante Galleria Umberto I [B] avant de passer devant le Teatro di San Carlo [C] et le Palais royal de Naples [D]. Ensuite, arrêt photo à la Piazza del Plebiscito [E] et au Castel Nuovo [F].

Nous avons choisi de ne pas visiter le Castel Nuovo et avons privilégié la visite du Castel del’Ovo  [G] qui offre une magnifique vue sur la baie de Naples et le Vésuve.

Nous avons continué notre balade au bord de mer via le Lungomare, en passant par le parc Villa Communale [H] (sans intérêt et assez sale)  jusqu’au port de Mergellina [I].

Arrivées à Mergellina, changement d’ambiance, tout est calme. Avec la lumière du soir, la vue sur la baie de Naples se teinte de rose et c’est une nouvelle occasion de prendre quelques clichés.

Galerie Umberto 1

 Castel dell' ovo

Lungomare

Jour 2 : Pompéï et ascension du Vésuve

En route pour Pompéï

Pour ce 2ème jour à Naples, nous avions décidé de sortir de la ville afin de faire un plongeon dans l’histoire et plus précisément en l’an 79, date à laquelle le Vésuve est entré en éruption et a enseveli la cité romaine de Pompéï.

Direction la gare centrale, piazza Garibaldi, pour prendre le train Circumvesuviana en direction de Porta Nolana, Sorrento. 40 minutes plus tard, nous descendons à l’arrêt Pompéï Scavi-Villa dei Misteri et la visite peut commencer.

Je ne peux que vous recommander d’arriver tôt afin de pouvoir profiter au maximum du site sans les hordes de touristes.

Le site est très grand et on peut choisir d’y passer 2 heures comme la journée complète. A vous de voir le temps que vous souhaitez y consacrer en fonction de vos centres d’intérêts et de votre planning. Nous avons, pour notre part, opté pour une matinée.

Le site est plus ou moins bien conservé selon les endroits (parait-il moins que celui d’Ercolano) mais est un must à voir que l’on soit passionné d’histoire ou non. Nous avons beaucoup aimé nous balader dans les ruelles de l’ancienne cité et avons été très impressionnées devant les corps pétrifiés qui sont encore exposés. Je vous donnerai en détail l’itinéraire que nous avons suivi dans un autre article dédié à Pompéï.

Les allées de Pompéi

Pompéi - les corps pétrifiésVue sur Pompéi

Place au Vésuve

Pompeï est également un point de départ pour le mont Vésuve, c’est donc en toute logique que nous avions décidé de coupler cette visite avec une petite montée vers le célèbre volcan.

Pour s’y rendre, ça se complique… Il y a quelques bus touristiques qui proposent de vous y emmener moyennant une vingtaine d’euros mais les avis sont désastreux et pour une durée sur place très limitée. Nous avons donc choisi de prendre le bus public afin de ne pas être frustrées par des horaires trop restrictifs mais ce bus n’est malheureusement jamais passé… Nous avons donc dû nous résoudre à prendre le fameux bus touristique…

Bien que le trajet fut folklorique, nous sommes finalement arrivées à bon port et avons démarré l’ascension : il faut compter entre 30 et 40 minutes de montée en épingle. Rien d’insurmontable, il suffit d’avoir les bonnes chaussures et d’y aller à son rythme. Plus on monte, plus les panoramas sur la baie de Naples et de Sorrento sont splendides. une fois au sommet, on se retrouve face à l’immensité du cratère.  Je pense qu’une photo vaut plus que des mots…

Le Vésuve, célèbre volcan

Il n’est pas possible de faire le tour du cratère mais seulement un demi-tour ce qui donne déjà un bon aperçu. Au sommet, vous trouverez également un bar, vous pourrez vous y poser et profiter de la vue avant d’attaquer la descente.

Ce fut l’une de mes visites préférées, en même temps j’adore les volcans ! Quoiqu’il en soit cela reste un must quand on est de passage à Naples.

Ascension du VésuveCratère du VésuveVésuve : Vue sur la baie de Naples

Jour 3 : Centre historique et musée archéologique

Naples, le centre historique

Pour cette troisième journée, nous sommes parties à la découverte du centre historique de Naples avec ses ruelles typiques et ses églises. Ici, il règne une atmosphère particulière : les rues sont animées, étroites, les scooters fusent, du linge sèche… C’est également dans ce quartier que vous dégusterez les meilleurs pizzas de Naples, visiterez les plus belles églises, admirerez les chefs d’œuvres architecturaux et accéderez à la ville souterraine.

Les 2 artères principales sont la Via Dei Tribunali et Spaccanoli, sans oublier la Via di San Gregorio Armeno. Vous pouvez facilement vous aménager un itinéraire en rectangle autour de ces rues qui vous permettra de voir les principaux points d’intérêts du centre historique. Vous pourrez également choisir de vous perdre dans les multiples ruelles et aller de surprise en surprise.

Les incontournables :

  • Quelques visites d’églises : la Basilica di San Lorenzo Maggiore,  San Gregorio Armeno, le Duomo… Le choix ne manque pas.
  • La Napoli Sotteranea pour découvrir le Naples sous-terrain.
  • La Capella Sansevero, véritable chef d’oeuvre de l’architecture baroque Napolitaine où vous pourrez notamment voir la sculpture du Christ voilé.
  • Le Complesso Monumentale di Santa Chiara, havre de paix au cœur du Naples bouillonnant. Son jardin et ses mosaïques colorées sont un plaisir pour les yeux.

Ruelle du centre historique de NaplesEglise de NaplesVia San Gregorio Armeno

Un peu de culture : Visite du musée archéologique national de Naples

Puis la journée n’étant pas terminée, nous décidons d’aller visiter le musée archéologique national de Naples (Métro L1 – Museo) qui est un bon complément de notre visite à Pompéï. Il s’agit de l’un des plus beaux musées archéologiques du monde (paraît-il) et effectivement n’étant pas très musée à la base, j’ai tout de même apprécié la visite.

Jour 4 : Cratère de la Solfatera et Quartier Vomero

Solfatara Volcano

4ème jour et 2ème volcan du séjour. Nous quittons Naples pour Pozzuoli afin de découvrir le cratère de la Solfatara (Métro L2 – Pozzuoli). Une fois arrivé à Pozzuoli, il faut prévoir 20 bonnes minutes de marche pour rejoindre le volcan. En tout, il faut donc compter environ 1 heure de trajet. Selon le train pris, il est également possible d’avoir un changement. Nous en avons eu un à l’aller mais pas au retour. Pour ceux venant en voiture, un grand parking est prévu pour accueillir les visiteurs.

La Solfatara est le principal cratère des champs Phlégréens. Il s’agit d’un volcan actif et très surveillé qui présente des signes de réveil. Les visites du volcan sont d’ailleurs pour le moment interrompue.

Des phénomènes géothermiques des plus spectaculaires s’y produisent : vapeur naturelle, fumerolles, marmites de boue bouillonnante…  La visite vaut le détour, vous allez en prendre plein les yeux !

Cratère de la Solfatara - fumerollesCratère de la Solfatara - marmite de boue bouillonanteCratère de la Solfatara - boue en ébullition

Quartier Vomero

Retour à Naples pour la visite du Quartier Vomero. Le Vomero est situé sur les hauteurs de Naples et est considéré comme l’un des quartiers chics de la ville. Pour vous y rendre vous pouvez emprunter le métro (L1 – Vanvitelli) ou le funiculaire (F2 – Morgen).

Vous y trouverez de nombreuses boutiques, restaurants mais surtout de magnifiques points de vue sur Naples. Parmi les incontournables, le Castel Sant’Elmo et la Certosa di San Martino qui offrent tous les deux de merveilleux panoramas. Selon moi les deux sont à faire : Le Castel Sant’Elmo principalement pour sa vue  à 360 degrés et la Certosa pour, bien entendu, la vue mais également le lieu au style bucolique et baroque.

Vomero - Vue sur la baieLa Certosa et son jardin

Quartier Vomero : la Certosa et son architecture baroque

Nous nous sommes également baladées dans les jardins de la Villa Floridiana, très agréable mais pas indispensable. Vous y découvrirez un belvédère, des fontaines remplies de tortues d’eau et de nombreux chats. La Villa Floridiana abrite également le musée national de la céramique mais nous ne l’avons pas visité.

Si vous n’êtes pas fatigués, vous pouvez rejoindre le centre historique à pieds en descendant les escaliers de la Pedamentina et en traversant le quartier espagnol. Contraste assuré avec le Vomero !

Escaliers de la PiedamantinaQuartier espagnol

Jour 5: L’île de Procida

Pour notre dernier jour à Naples, nous avons pris le bateau direction la charmante île de Procida.

Le trajet peut se faire soit en Hydroglisseur (départ Molo Beverello) ou en Ferry (départ Porta di Massa). L’Hydroglisseur est plus rapide, mais s’il fait beau le pont extérieur du ferry sera plus agréable et ainsi vous pourrez profiter du paysage pendant le trajet.

L’île de Procida, bien moins fréquentée que ses voisines Ischia et Capri, est surtout connue pour ses façades colorées. Assez petite, vous pourrez facilement circuler à pieds ou emprunter les bus locaux pour traverser l’île d’un bout à l’autre.

Le must à voir est Marina Corricella, petit port coloré emblématique de Procida, vous ne vous lasserez pas des maisons aux couleurs pastels, des bateaux amarrés et des quelques chats qui se prélassent au milieu des filets de pêche. N’oubliez pas de vous rendre au belvédère, plazza dei Martiri, qui offre une vue splendide sur ce petit port.

Baladez vous dans le centre historique Terra Murata, prélassez vous sur les plages. Attention, elles sont étroites et souvent bondées. Par contre, éviter la Spaggia di Silurenza à côté de Marina Grande (point d’arrivée des ferrys et hydroglisseurs), elle est assez sale.

Procida - Marina CorricellaBateau amarré à Marina CorricellaChat se prélassant à Marina CorricellaPlage de Procida

Une réflexion sur “Naples, mon coup de cœur européen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s